Herbe à poux

Nous sommes en pleine saison de l’herbe-à-poux! Les plans sont gros  facilement reconnaissables et … arrachables!

Cette nuisance produit un pollen qui affecte près de 20% de la population. Les irritations causées   aggravent les problèmes respiratoires et diminue grandement le bien être et le niveau d’énergie des personnes affectées.

Plusieurs villes voisines, dont Beloeil, St-Bruno,  se sont engagées dans la campagne d’élimination  de l’Association pulmonaire du Québec.

Après plusieurs années  de négligence ou d’efforts inconsistants des élus sur cette question, nous vous encourageons à faire pression sur la ville pour qu’elle joigne enfin  cet effort collectif organisé de santé publique en instaurant   des  campagnes permanentes annuelles d’éradication. Pour une ville qui mise tant sur la qualité de son environnement ce ne serait que normal…

Le pollen de cette plante  est relativement gros et peu mobile ce qui en  rend l’arrachage très efficace localement pour améliorer la qualité de l’air des quartiers où l’on   élimine la plante.

Nous vous encourageons aussi à prendre les « choses en mains » en arrachant les plants de votre quartier !

ACMSH

Vous êtes invités à venir à la prochaine Assemblée municipale ce  3 sept. 19:30h !

ATTENTION CITOYENSPROJET DE MODIFICATIONS À SURVEILLER SUR LA RUE FORTIER!

    Saviez-vous qu’une récente étude de circulation mandatée par le promoteur Odacité (projet du centre-ville) et la Ville de Mont Saint-Hilaire suggère de supprimer les panneaux d’arrêt Fortier-Charlevoix et d’installer des feux de circulation à l’intersection Fortier-Campbell?

Conséquences:

– Fortier/Ozias-Leduc est l’amorce bucolique de la montagne. Ce feu de circulation entacherait à tout jamais le caractère champêtre de notre ville; 
– Ce feu de circulation apportera un aspect commercial dans une zone résidentielle;
– La file d’attente automobile risque de s’étirer jusqu’à la rue Paul-Émile Borduas; 
– Crainte d’accès difficile à la rue Fortier par les rues Charlevoix et du Parc; 

 Le 3 septembre à 19 h 30venez exprimer vos préoccupations lors de la séance du conseil municipal à l’hôtel de ville !

Demande de démission du maire telle que lue par le président de l’ACMSH du  5 août, à 21 h 40

L’ACMSH existe depuis 1998 et sa mission est de s’assurer que le développement de Mont Saint-Hilaire se fasse dans le respect et la protection de l’environnement et de son patrimoine unique afin d’assurer une meilleure qualité de vie à long terme pour ses citoyens.

– Considérant que M. le Maire Corriveau et son conseil municipal n’ont pas pris les mesures nécessaires pour protéger Mont Saint-Hilaire, ville d’art, de nature et de patrimoine de telle sorte que multiples actions des citoyens ont été nécessaires afin de tenter d’infléchir cette politique d’urbanisation néfaste pour notre Ville;

– Considérant que malgré 17 soirées de consultations publiques et dépôts de plusieurs mémoires sur le PUD, l’opinion des citoyens n’a pas été respectée dans les l’élaboration du PUD déposé à la MRC;

– Considérant que lorsque les citoyens ont voulu exercer leur droit référendaire par la signature des registres pour le PUD, M. le Maire Corriveau a demandé aux citoyens sur sa page Facebook de ne pas aller signer les registres, ce qui peut être considéré comme contraire au code d’éthique de la Ville;

– Considérant que malgré les 1300 signatures obtenues en un court délai de 3 jours, M. le Maire Corriveau n’a pas tenu compte du mécontentement de ses concitoyens à l’égard dudit PUD;

– Considérant qu’en février 2017, une pétition de la part des citoyens avec 1200 signatures qui avait pour but de préserver et empêcher la construction à haute densité qui était prévue sur les terrains H-111 et H-114 situés sur le chemin Ozias-Leduc a été déposée;

– Considérant qu’à l’automne 2017 un regroupement de citoyens de Mont Saint-Hilaire a dû encore élaborer, faire signer 4683 personnes et déposer à l’Assemblée Nationale du Québec une pétition pour protéger le patrimoine culturel, historique et naturel de la Ville;

– Considérant qu’un article dans le journal de l’Oeil Régional daté du 15 août 2018 mentionne que notre Ville est passée du 13e au 42e rang dans le palmarès des meilleures villes où vivre selon Money Sense;

– Considérant qu’en janvier 2018, M. le Maire Corriveau a choisi de tenir à l’écart l’ACMSH plutôt que d’écouter les inquiétudes et recommandations celle-ci;

– Considérant que M. le Maire Corriveau a choisi de procéder par PPU pour le projet de centre-ville afin de ne pas être soumis au processus de référendum auprès des citoyens;

– Considérant que lors de la consultation publique du 27 juin 2018 sur le centre-ville, M. le Maire Corriveau n’a pas révélé les plans du dudit projet et que le lendemain matin, il en fit l’annonce publique aux médias, ce qui ressemble fortement à une mascarade de consultation;

– Considérant qu’après 4 soirées de consultations publiques, le plan final ne ressemble pas du tout à ce que la population espérait, soit : un centre-ville à l’échelle humaine, avec des petits commerces et une rue possiblement pédestre;

– Considérant que tel que mentionné dans l’édition de l’Oeil Régional du 31 octobre 2018, M. le Maire Corriveau a autorisé la firme de sondage à payer des citoyens $75.00, tous choisis pour une soirée de consultation afin de justifier sa position à poursuivre dans la même voie;

– Considérant que le PPU du centre-ville a été maintenu malgré une autre pétition avec plus de 2000 signatures;

– Considérant que M. le Maire Corriveau a décidé de modifier le PUD afin d’accommoder le promoteur Odacité en agrandissant la superficie permise pour une épicerie et ce malgré les réticences des citoyens tout en imposant des contraintes aux commerçants existants à échelle humaine très appréciés des citoyens, soit l’Eau Vive et Le Pain dans les voiles;

Considérant que M. le Maire Corriveau est allé dans un pays dont le régime politique est sous enquête par la Cour Pénale Internationale pour des crimes contre l’humanité et ce, malgré les avertissements de son conseil municipal, ce qui permet de questionner ses capacités d’analyse et de discernement;

– Considérant que les membres de son conseil Mme Imbeau, M. Grenon-Gilbert, M. Houle, M.Brault, Mme Minier ont tous démissionné de son parti;

En conclusion, suite à une politique d’urbanisation qui ne correspond pas aux attentes des citoyens, l’absence d’écoute des Hilairemontais qui souhaitent que le patrimoine naturel et historique soit préservé et, en surplus, les évènements entourant la visite du maire au Burundi, nous nous interrogeons sur la capacité de celui-ci à prendre des décisions éclairées pour le bien collectif de la population à long terme. Pour tous ces motifs, l’ACMSH demande la démission immédiate de M.Yves Corriveau comme maire de la Ville de Mont Saint-Hilaire.

Le conseil d’administration de l’ACMSH

Pour toute question, n’hésitez pas: infoacmsh@gmail.com

………………………………………………………………..

CA 2018-2019

Pierre Nault,   président

Louis-Georges Cournoyer,  vice-président

François Deschênes,  trésorier

France Pellerin,  secrétaire

Bernard Delorme, administrateur

Marcel Leboeuf, administrateur

Benoit Frappier, administrateur

Lisette Jacques, administratrice

Stéphane Boucher, administrateur

——————————————————————————————————————————–

Pour recevoir l’info-lettre, veuillez écrire directement à : infoacmsh@gmail.com

Nous vous demandons de ne pas utiliser la fonction d’inscription à l’info-lettre que vous trouverez à droite sur cette page.

——————————————————————————————————————————–

Rappelons que l’ACMSH, qui a eu vingt ans l’automne dernier, travaille pour que le développement de Mont-Saint-Hilaire se déroule dans le respect et la protection de l’environnement et de son patrimoine unique afin de nous assurer d’une meilleure qualité de vie à long terme.

L’union fait la force! : Devenez membre.

Bienvenue à nos prochaines activités!

L’effet papillon rejoint Mont-Saint-Hilaire

Le 17 juin dernier, à l’initiative de l’Association des citoyens de Mont-Saint-Hilaire (ACMSH) et grâce à la collaboration de la ville de Mont-Saint-Hilaire et du Centre de la Nature du mont Saint-Hilaire, plus de 350 asclépiades ont été plantées dans le Parc de conservation Savoy de la ville (site de l’ancien Foyer Dieppe où cette plante poussait en abondance).  Rappelons qu’il y a 20 ans, c’est grâce aux pressions populaires intensives menées par l’ACMSH pour soustraire ce site au développement immobilier, que les terrains du parc actuel furent acquis par la ville. Depuis, plus de 100ha de milieux naturels ont été protégés à perpétuité dans le piémont du mont Saint-Hilaire.

L’asclépiade est une plante vivace qu’on reconnaît facilement à ses gousses remplies de fibres douces qui peuvent être utilisées comme isolant pour certains vêtements. C’est pour cette raison que l’asclépiade est aussi appelée soyer du Québec ou soie d’Amérique. Mais le rôle de l’asclépiade ne se limite pas aux services qu’elle peut nous rendre, c’est notamment la seule nourriture des chenilles de monarques et elle est aussi très appréciée des abeilles et autres pollinisateurs.

Les monarques sont de grands papillons noirs et orange qui peuvent parcourir plus de 4 000 km lors de leurs migrations automnales et printanières entre le Canada et certaines forêts du Mexique.  La population de monarques a drastiquement diminué au cours des dernières années. Les causes de ce déclin sont multiples, mais il est en partie lié à l’éradication de l’asclépiade, souvent perçue comme une mauvaise herbe. Or, comme le rappellent François Deschênes, secrétaire et Pierre Nault, président du CA de l’ACMSH, « Nous travaillons depuis plus de vingt ans à assurer la qualité de vie des citoyens par la protection de nos derniers espaces naturels et champêtres si caractéristiques de notre ville et lorsque nous avons pris connaissance de la campagne « l’Effet papillon » de la Fondation David Suzuki, l’Association des citoyens de Mont-Saint-Hilaire a décidé de poser un geste concret et significatif pour la biodiversité du Parc de conservation Savoy et la conservation des monarques à Mont-Saint-Hilaire en y plantant de l’asclépiade.»

Pour la Ville de Mont-Saint-Hilaire et le Centre de la Nature, collaborer à un tel projet allait de soi. « Nous avons tous un rôle à jouer pour la protection des espèces en péril comme le monarque», souligne Émile Grenon-Gilbert, conseiller municipal, «considérant l’aspect transnational du monarque, ce projet est la définition même du dicton : penser globalement et agir localement».

Les citoyens qui souhaitent participer à la protection du caractère naturel de la ville de Mont-Saint-Hilaire sont invités à joindre les rangs de l’ACMSH (www.acmsh.org), devenir membre du Centre de la Nature du mont Saint-Hilaire (www.centrenature.qc.ca), et planter des espèces qui attirent les pollinisateurs essentiels à la biodiversité et l’agriculture. De plus, on peut joindre le mouvement Mission Monarque de l’Insectarium de Montréal (www.mission-monarch.org/fr/) et visiter le site de la Fondation David Suzuki (www.effetpapillon.davidsuzuki.org/).

– 30 –
Geneviève Poirier-Ghys                                    François Deschênes
Responsable de la conservation                       Secrétaire (…2017) de l’Association des citoyens
et des communications                                      de Mont-Saint-Hilaire (ACMSH)
Centre de la Nature du mont Saint-Hilaire

Procès-verbal AGA 2016

Venez nous rencontrer lors de notre 22ième Assemblée générale annuelle!

Vous êtes cordialement invités à venir assister à l’Assemblée générale annuelle  de l’ACMSH:

Le mardi   11 juin   2019   19:00 h

à la salle Nature-en-Mouvement du Pavillon Jordi-Bonet (99 rue du Centre-Civique). 

Cette assemblée sera très importante pour assurer  votre ACMSH puisse maintenir  un contrepoids significatif dans la ville pour veiller à ce que les dossiers touchant la qualité de vie et l’environnement soient traités convenablement.

Nous visons protéger notre patrimoine naturel et bâti unique et aussi obtenir des garanties pour la conservation de notre qualité de vie.

Profitez de cette occasion pour échanger avec des gens qui partagent vos valeurs et attentes. Faites connaître votre opinion sur la dernière année et manifestez vos idées pour les années à venir!

Possibilité de supporter l’ASMSH et d’obtenir/renouveler le statut officiel de membre régulier votant: 20$/adresse

Assister et participer à la présentation sans droit de vote: Gratuit

()

L’union fait la force, devenez membre !

Au plaisir de vous rencontrer!

Pour toute question, n’hésitez pas: infoacmsh@gmail.com

Les membres du conseil d’administration de l’ACMSH

 

………………………………………………………………..

CA 2018-2019

Pierre Nault,   président

Louis-Georges Cournoyer,  vice-président

François Deschênes,  trésorier

France Pellerin,  secrétaire

Bernard Delorme, administrateur

Marcel Leboeuf, administrateur

Benoit Frappier, administrateur

Lisette Jacques, administratrice

Stéphane Boucher, administrateur

————————————————————————————————

ATTENTION! Pour recevoir l’info-lettre, veuillez écrire directement à : infoacmsh@gmail.com

Nous vous demandons de ne pas utiliser la fonction d’inscription à l’info-lettre que vous trouverez à droite sur cette page.

——————————————————————————————————————————–

Rappelons que l’ACMSH, a fêté ses  vingt-deux ans l’automne dernier. Il  travaille pour que le développement de Mont-Saint-Hilaire se déroule dans le respect et la protection de l’environnement et de son patrimoine unique afin de nous assurer d’une meilleure qualité de vie à long terme.

L’union fait la force! : Devenez membre.

Bienvenue à nos prochaines activités!

Venez nous rencontrer lors de notre 20ième assemblée générale annuelle!

Vous êtes chaleureusement invités à venir à l’assemblée générale annuelle

le jeudi 10 mai 2018 à 19:30

à la salle Nature-en-Mouvement du Pavillon Jordi-Bonet (99 rue du Centre-Civique). 

Cette assemblée est très importante pour assurer que l’ACMSH puisse maintenir un contrepoids significatif dans la ville.

Nous visons protéger notre patrimoine naturel et bâti unique et aussi obtenir des garanties pour la conservation de notre qualité de vie.

Profitez de cette occasion pour échanger avec des gens qui partagent vos valeurs et attentes. Faites connaître votre opinion sur la dernière année et manifestez vos idées pour les années à venir!

Au plaisir de vous rencontrer,

Les membres du conseil d’administration de l’ACMSH

Pour toute question, n’hésitez pas: infoacmsh@gmail.com

………………………………………………………………..

Membres du conseil d’administration 2017-2018

Pierre Nault, président
Louis-Georges Cournoyer, vice-président
France Pellerin,  secrétaire
Bernard Delorme,  trésorier
Stéphane Boucher, administrateur
François Deschênes, administrateur
Benoit Frappier, administrateur
Lisette Jacques, administratrice

Marcel Leboeuf, administrateur

 

——————————————————————————————————————————–

Pour recevoir l’info-lettre, veuillez écrire directement à : infoacmsh@gmail.com

——————————————————————————————————————————–

Rappelons que l’ACMSH, qui a eu vingt ans l’automne dernier, travaille pour que le développement de Mont-Saint-Hilaire se déroule dans le respect et la protection de l’environnement et de son patrimoine unique afin de nous assurer d’une meilleure qualité de vie à long terme.

L’union fait la force! : Devenez membre.

Bienvenue à nos prochaines activités!

 

——————————————————————————————————————————–

 

L’effet papillon rejoint Mont-Saint-Hilaire

Le 17 juin dernier, à l’initiative de l’Association des citoyens de Mont-Saint-Hilaire (ACMSH) et grâce à la collaboration de la ville de Mont-Saint-Hilaire et du Centre de la Nature du mont Saint-Hilaire, plus de 350 asclépiades ont été plantées dans le Parc de conservation Savoy de la ville (site de l’ancien Foyer Dieppe où cette plante poussait en abondance).  Rappelons qu’il y a 20 ans, c’est grâce aux pressions populaires intensives menées par l’ACMSH pour soustraire ce site au développement immobilier, que les terrains du parc actuel furent acquis par la ville. Depuis, plus de 100ha de milieux naturels ont été protégés à perpétuité dans le piémont du mont Saint-Hilaire.

L’asclépiade est une plante vivace qu’on reconnaît facilement à ses gousses remplies de fibres douces qui peuvent être utilisées comme isolant pour certains vêtements. C’est pour cette raison que l’asclépiade est aussi appelée soyer du Québec ou soie d’Amérique. Mais le rôle de l’asclépiade ne se limite pas aux services qu’elle peut nous rendre, c’est notamment la seule nourriture des chenilles de monarques et elle est aussi très appréciée des abeilles et autres pollinisateurs.

Les monarques sont de grands papillons noirs et orange qui peuvent parcourir plus de 4 000 km lors de leurs migrations automnales et printanières entre le Canada et certaines forêts du Mexique.  La population de monarques a drastiquement diminué au cours des dernières années. Les causes de ce déclin sont multiples, mais il est en partie lié à l’éradication de l’asclépiade, souvent perçue comme une mauvaise herbe. Or, comme le rappellent François Deschênes, secrétaire et Pierre Nault, président du CA de l’ACMSH, « Nous travaillons depuis plus de vingt ans à assurer la qualité de vie des citoyens par la protection de nos derniers espaces naturels et champêtres si caractéristiques de notre ville et lorsque nous avons pris connaissance de la campagne « l’Effet papillon » de la Fondation David Suzuki, l’Association des citoyens de Mont-Saint-Hilaire a décidé de poser un geste concret et significatif pour la biodiversité du Parc de conservation Savoy et la conservation des monarques à Mont-Saint-Hilaire en y plantant de l’asclépiade.»

Pour la Ville de Mont-Saint-Hilaire et le Centre de la Nature, collaborer à un tel projet allait de soi. « Nous avons tous un rôle à jouer pour la protection des espèces en péril comme le monarque», souligne Émile Grenon-Gilbert, conseiller municipal, «considérant l’aspect transnational du monarque, ce projet est la définition même du dicton : penser globalement et agir localement».

Les citoyens qui souhaitent participer à la protection du caractère naturel de la ville de Mont-Saint-Hilaire sont invités à joindre les rangs de l’ACMSH (www.acmsh.org), devenir membre du Centre de la Nature du mont Saint-Hilaire (www.centrenature.qc.ca), et planter des espèces qui attirent les pollinisateurs essentiels à la biodiversité et l’agriculture. De plus, on peut joindre le mouvement Mission Monarque de l’Insectarium de Montréal (www.mission-monarch.org/fr/) et visiter le site de la Fondation David Suzuki (www.effetpapillon.davidsuzuki.org/).

– 30 –
Geneviève Poirier-Ghys                                    François Deschênes
Responsable de la conservation                       Secrétaire (…2017) de l’Association des citoyens
et des communications                                      de Mont-Saint-Hilaire (ACMSH)
Centre de la Nature du mont Saint-Hilaire

Consultations publiques Notre Mont-Saint-Hilaire 2035


NotreMSH2035 – Mémoire de l’ACMSH concernant le TOD

Actualités – Invitations – Nos dernières interventions au conseil municipal

Herbe à poux

Nous sommes en pleine saison de l’herbe-à-poux! Les plans sont gros  facilement reconnaissables et … arrachables!

Cette nuisance produit un pollen qui affecte près de 20% de la population. Les irritations causées   aggravent les problèmes respiratoires et diminue grandement le bien être et le niveau d’énergie des personnes affectées.

Plusieurs villes voisines, dont Beloeil, St-Bruno,  se sont engagées dans la campagne d’élimination  de l’Association pulmonaire du Québec.

Après plusieurs années  de négligence ou d’efforts inconsistants des élus sur cette question, nous vous encourageons à faire pression sur la ville pour qu’elle joigne enfin  cet effort collectif organisé de santé publique en instaurant   des  campagnes permanentes annuelles d’éradication. Pour une ville qui mise tant sur la qualité de son environnement ce ne serait que normal…

Le pollen de cette plante  est relativement gros et peu mobile ce qui en  rend l’arrachage très efficace localement pour améliorer la qualité de l’air des quartiers où l’on   élimine la plante.

Nous vous encourageons aussi à prendre les « choses en mains » en arrachant les plants de votre quartier !

ACMSH

 

Vous êtes invités à venir à la prochaine Assemblée municipale ce  3 sept. 19:30h !

ATTENTION CITOYENSPROJET DE MODIFICATIONS À SURVEILLER SUR LA RUE FORTIER!

    Saviez-vous qu’une récente étude de circulation mandatée par le promoteur Odacité (projet du centre-ville) et la Ville de Mont Saint-Hilaire suggère de supprimer les panneaux d’arrêt Fortier-Charlevoix et d’installer des feux de circulation à l’intersection Fortier-Campbell?

Conséquences:

– Fortier/Ozias-Leduc est l’amorce bucolique de la montagne. Ce feu de circulation entacherait à tout jamais le caractère champêtre de notre ville; 
– Ce feu de circulation apportera un aspect commercial dans une zone résidentielle;
– La file d’attente automobile risque de s’étirer jusqu’à la rue Paul-Émile Borduas; 
– Crainte d’accès difficile à la rue Fortier par les rues Charlevoix et du Parc; 

 Le 3 septembre à 19 h 30venez exprimer vos préoccupations lors de la séance du conseil municipal à l’hôtel de ville !

Demande de démission du maire telle que lue par le président de l’ACMSH du  5 août, à 21 h 40

L’ACMSH existe depuis 1998 et sa mission est de s’assurer que le développement de Mont Saint-Hilaire se fasse dans le respect et la protection de l’environnement et de son patrimoine unique afin d’assurer une meilleure qualité de vie à long terme pour ses citoyens.

– Considérant que M. le Maire Corriveau et son conseil municipal n’ont pas pris les mesures nécessaires pour protéger Mont Saint-Hilaire, ville d’art, de nature et de patrimoine de telle sorte que multiples actions des citoyens ont été nécessaires afin de tenter d’infléchir cette politique d’urbanisation néfaste pour notre Ville;

– Considérant que malgré 17 soirées de consultations publiques et dépôts de plusieurs mémoires sur le PUD, l’opinion des citoyens n’a pas été respectée dans les l’élaboration du PUD déposé à la MRC;

– Considérant que lorsque les citoyens ont voulu exercer leur droit référendaire par la signature des registres pour le PUD, M. le Maire Corriveau a demandé aux citoyens sur sa page Facebook de ne pas aller signer les registres, ce qui peut être considéré comme contraire au code d’éthique de la Ville;

– Considérant que malgré les 1300 signatures obtenues en un court délai de 3 jours, M. le Maire Corriveau n’a pas tenu compte du mécontentement de ses concitoyens à l’égard dudit PUD;

– Considérant qu’en février 2017, une pétition de la part des citoyens avec 1200 signatures qui avait pour but de préserver et empêcher la construction à haute densité qui était prévue sur les terrains H-111 et H-114 situés sur le chemin Ozias-Leduc a été déposée;

– Considérant qu’à l’automne 2017 un regroupement de citoyens de Mont Saint-Hilaire a dû encore élaborer, faire signer 4683 personnes et déposer à l’Assemblée Nationale du Québec une pétition pour protéger le patrimoine culturel, historique et naturel de la Ville;

– Considérant qu’un article dans le journal de l’Oeil Régional daté du 15 août 2018 mentionne que notre Ville est passée du 13e au 42e rang dans le palmarès des meilleures villes où vivre selon Money Sense;

– Considérant qu’en janvier 2018, M. le Maire Corriveau a choisi de tenir à l’écart l’ACMSH plutôt que d’écouter les inquiétudes et recommandations celle-ci;

– Considérant que M. le Maire Corriveau a choisi de procéder par PPU pour le projet de centre-ville afin de ne pas être soumis au processus de référendum auprès des citoyens;

– Considérant que lors de la consultation publique du 27 juin 2018 sur le centre-ville, M. le Maire Corriveau n’a pas révélé les plans du dudit projet et que le lendemain matin, il en fit l’annonce publique aux médias, ce qui ressemble fortement à une mascarade de consultation;

– Considérant qu’après 4 soirées de consultations publiques, le plan final ne ressemble pas du tout à ce que la population espérait, soit : un centre-ville à l’échelle humaine, avec des petits commerces et une rue possiblement pédestre;

– Considérant que tel que mentionné dans l’édition de l’Oeil Régional du 31 octobre 2018, M. le Maire Corriveau a autorisé la firme de sondage à payer des citoyens $75.00, tous choisis pour une soirée de consultation afin de justifier sa position à poursuivre dans la même voie;

– Considérant que le PPU du centre-ville a été maintenu malgré une autre pétition avec plus de 2000 signatures;

– Considérant que M. le Maire Corriveau a décidé de modifier le PUD afin d’accommoder le promoteur Odacité en agrandissant la superficie permise pour une épicerie et ce malgré les réticences des citoyens tout en imposant des contraintes aux commerçants existants à échelle humaine très appréciés des citoyens, soit l’Eau Vive et Le Pain dans les voiles;

Considérant que M. le Maire Corriveau est allé dans un pays dont le régime politique est sous enquête par la Cour Pénale Internationale pour des crimes contre l’humanité et ce, malgré les avertissements de son conseil municipal, ce qui permet de questionner ses capacités d’analyse et de discernement;

– Considérant que les membres de son conseil Mme Imbeau, M. Grenon-Gilbert, M. Houle, M.Brault, Mme Minier ont tous démissionné de son parti;

En conclusion, suite à une politique d’urbanisation qui ne correspond pas aux attentes des citoyens, l’absence d’écoute des Hilairemontais qui souhaitent que le patrimoine naturel et historique soit préservé et, en surplus, les évènements entourant la visite du maire au Burundi, nous nous interrogeons sur la capacité de celui-ci à prendre des décisions éclairées pour le bien collectif de la population à long terme. Pour tous ces motifs, l’ACMSH demande la démission immédiate de M.Yves Corriveau comme maire de la Ville de Mont Saint-Hilaire.

Le conseil d’administration de l’ACMSH

Pour toute question, n’hésitez pas: infoacmsh@gmail.com

………………………………………………………………..

CA 2018-2019

Pierre Nault,   président

Louis-Georges Cournoyer,  vice-président

François Deschênes,  trésorier

France Pellerin,  secrétaire

Bernard Delorme, administrateur

Marcel Leboeuf, administrateur

Benoit Frappier, administrateur

Lisette Jacques, administratrice

Stéphane Boucher, administrateur

——————————————————————————————————————————–

Pour recevoir l’info-lettre, veuillez écrire directement à : infoacmsh@gmail.com

Nous vous demandons de ne pas utiliser la fonction d’inscription à l’info-lettre que vous trouverez à droite sur cette page.

 

——————————————————————————————————————————–

Rappelons que l’ACMSH, qui a eu vingt ans l’automne dernier, travaille pour que le développement de Mont-Saint-Hilaire se déroule dans le respect et la protection de l’environnement et de son patrimoine unique afin de nous assurer d’une meilleure qualité de vie à long terme.

L’union fait la force! : Devenez membre.

Bienvenue à nos prochaines activités!

 

L’effet papillon rejoint Mont-Saint-Hilaire

Le 17 juin dernier, à l’initiative de l’Association des citoyens de Mont-Saint-Hilaire (ACMSH) et grâce à la collaboration de la ville de Mont-Saint-Hilaire et du Centre de la Nature du mont Saint-Hilaire, plus de 350 asclépiades ont été plantées dans le Parc de conservation Savoy de la ville (site de l’ancien Foyer Dieppe où cette plante poussait en abondance).  Rappelons qu’il y a 20 ans, c’est grâce aux pressions populaires intensives menées par l’ACMSH pour soustraire ce site au développement immobilier, que les terrains du parc actuel furent acquis par la ville. Depuis, plus de 100ha de milieux naturels ont été protégés à perpétuité dans le piémont du mont Saint-Hilaire.

L’asclépiade est une plante vivace qu’on reconnaît facilement à ses gousses remplies de fibres douces qui peuvent être utilisées comme isolant pour certains vêtements. C’est pour cette raison que l’asclépiade est aussi appelée soyer du Québec ou soie d’Amérique. Mais le rôle de l’asclépiade ne se limite pas aux services qu’elle peut nous rendre, c’est notamment la seule nourriture des chenilles de monarques et elle est aussi très appréciée des abeilles et autres pollinisateurs.

Les monarques sont de grands papillons noirs et orange qui peuvent parcourir plus de 4 000 km lors de leurs migrations automnales et printanières entre le Canada et certaines forêts du Mexique.  La population de monarques a drastiquement diminué au cours des dernières années. Les causes de ce déclin sont multiples, mais il est en partie lié à l’éradication de l’asclépiade, souvent perçue comme une mauvaise herbe. Or, comme le rappellent François Deschênes, secrétaire et Pierre Nault, président du CA de l’ACMSH, « Nous travaillons depuis plus de vingt ans à assurer la qualité de vie des citoyens par la protection de nos derniers espaces naturels et champêtres si caractéristiques de notre ville et lorsque nous avons pris connaissance de la campagne « l’Effet papillon » de la Fondation David Suzuki, l’Association des citoyens de Mont-Saint-Hilaire a décidé de poser un geste concret et significatif pour la biodiversité du Parc de conservation Savoy et la conservation des monarques à Mont-Saint-Hilaire en y plantant de l’asclépiade.»

Pour la Ville de Mont-Saint-Hilaire et le Centre de la Nature, collaborer à un tel projet allait de soi. « Nous avons tous un rôle à jouer pour la protection des espèces en péril comme le monarque», souligne Émile Grenon-Gilbert, conseiller municipal, «considérant l’aspect transnational du monarque, ce projet est la définition même du dicton : penser globalement et agir localement».

Les citoyens qui souhaitent participer à la protection du caractère naturel de la ville de Mont-Saint-Hilaire sont invités à joindre les rangs de l’ACMSH (www.acmsh.org), devenir membre du Centre de la Nature du mont Saint-Hilaire (www.centrenature.qc.ca), et planter des espèces qui attirent les pollinisateurs essentiels à la biodiversité et l’agriculture. De plus, on peut joindre le mouvement Mission Monarque de l’Insectarium de Montréal (www.mission-monarch.org/fr/) et visiter le site de la Fondation David Suzuki (www.effetpapillon.davidsuzuki.org/).

– 30 –
Geneviève Poirier-Ghys                                    François Deschênes
Responsable de la conservation                       Secrétaire (…2017) de l’Association des citoyens
et des communications                                      de Mont-Saint-Hilaire (ACMSH)
Centre de la Nature du mont Saint-Hilaire

 

Procès-verbal AGA 2016

Devenez vous aussi membre de l’ACMSH!

Les conditions d’adhésion sont les suivantes :

  • Avoir au moins 18 ans
  • Être citoyen de Mont-Saint-Hilaire
  • Ne pas être un(e) élu(e) ou un(e) employé(e) de la Ville de Mont-Saint-Hilaire

La cotisation annuelle s’élève maintenant à 10 $.

Pour vous inscrire, veuillez contacter infoacmsh@gmail.com


Réalisations

  • 1998-99 : Site de l’ancien Foyer Savoy: Pressions soutenues menant à l’acquisition de terrains par la ville qui ont permis de réaliser la Réserve du Piedmont de Mont-St-Hilaire, des agrandissements substantiels des superficies protégées au pied de la montagne et une réduction substantielle de la densité résidentielle  sur le site.
  • 2000 : Récipiendaire du Phénix de l’Environnement (plus haute distinction en matière de protection de l’environnement au Québec)
  • Depuis 1998 :  Chaque printemps, distribution à la population de milliers d’arbres gratuits  d’essences locales, en coopération avec les commerces locaux et la ville (plus de 25 000 arbres distribués), activité reprise par la ville et le Centre de la nature.
  • Dossier de l’installation des Encans Ritchie dans le parc industriel
  • Projet de foresterie urbaine dans le Veux village
  • Mobilisation de la population contre des cas de gestion douteuse
  • la construction d’un autre Centre civique (projet rejeté)
  • référendum contre le règlement d’emprunt pour la construction du boulevard de la Gare
  • Représentations pour limiter l’impact d’antennes de télécommunication comme celle de Videotron
  • Mémoire sur le projet de Réfection du boulevard Sir-Wilfrid-Laurier
  • Représentations pour mettre un terme à l’exploitation de la carrière
  • Veille environnementale soutenue et des interventions ciblées aux assemblées du Conseil municipal
  • Proposition d’amendement au projet de piste cyclable de la rue Fortier

Conseil d’administration 2018

CA 2018-2019

Pierre Nault,   président

Louis-Georges Cournoyer,  vice-président

François Deschênes,  trésorier

France Pellerin,  secrétaire

Bernard Delorme, administrateur

Marcel Leboeuf, administrateur

Benoit Frappier, administrateur

Lisette Jacques, administratrice

Stéphane Boucher, administrateur

——————————————————————————————————————————–

Pour recevoir l’info-lettre, veuillez écrire directement à : infoacmsh@gmail.com

 

.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Président :
Vice-président :
Secrétaire :
Trésorier :

QUI SOMMES-NOUS?

Naissance de l’association

L’Association des citoyens de Mont-Saint-Hilaire est née à la suite de la victoire du Comité des citoyens pour la protection des terrains du Foyer Savoy en 1997. Après avoir réussi à empêcher la construction de 352 unités d’habitation au pied de la Réserve de la Biosphère du mont Saint-Hilaire, ce comité a décidé de créer une association qui veillerait à la protection de l’environnement à Mont-Saint-Hilaire.